enseignante maman
Actualités,  Famille

Parlons éducation : vision d’une maman enseignante

En tant qu’enseignante, quand on me demande de parler d’éducation, j’ai vite tendance à nommer tout ce qui fonctionne mal dans notre système actuel. Étant dans le milieu, je suis témoin de beaucoup de détresse, d’injustices et de non sens, autant chez les élèves que chez les enseignants.

En cette Journée internationale de l’éducation, j’ai plutôt envie de vous parler de ma vision de l’éducation en tant qu’enseignante, mais aussi en tant que maman et citoyenne. J’avais mon idéal de ce à quoi devrait ressembler l’éducation, mais le fait de devenir maman a teinté cette vision.


L’enseignante en moi

école enseignante pandémie
Crédit : freepik.com

En tant que maman, je souhaite que mes enfants connaissent du succès et s’épanouissent. Le désir d’apprendre et le plaisir de découvrir commencent dès le plus jeune âge. Ensuite, la garderie et l’école deviennent de bons alliés, mais ils ne remplacent pourtant pas notre rôle de parent dans l’éducation de nos enfants. L’enseignante en moi sait bien que le rôle du parent est déterminant dans la réussite de son enfant. L’image de l’école et de l’enseignante que je projette sur mon enfant aura de grandes répercussions sur sa capacité à créer un lien significatif avec son enseignante, à adopter une attitude de travail rigoureuse et à ouvrir son esprit aux apprentissages. Je lui enseigne la curiosité, la soif d’apprendre, la rigueur de travail et l’école se charge de lui enseigner les connaissances. 


La maman en moi

école maison mère
Crédit : freepik.com

En pleine pandémie, l’école et les milieux de garde ont souvent fait les manchettes. On peut critiquer les décisions autant qu’on le veut, le fait est qu’il faut composer avec ces décisions. Bien que mon garçon ne soit pas encore d’âge scolaire, j’ai trouvé que cette pandémie renforçait encore une fois cette vision de l’éducation selon laquelle mon conjoint et moi sommes les principaux responsables de l’éducation de notre enfant. Avec des classes qui ferment régulièrement parce qu’il y a des éclosions et des vacances de Noël prolongées avec l’école à distance, il faut venir combler le vide pour garder les enfants motivés et allumés.

Tristement, cette tâche revient encore trop souvent aux femmes puisqu’encore aujourd’hui elles sont responsables d’une plus grande charge mentale dans la majorité des ménages.

Peu importe comment les tâches sont divisées ou à quel point l’école à distance fait défaut, je suis convaincue qu’il ne faut pas attendre les services et prendre les devants pour le bien de nos enfants, même si la tâche peut paraître insurmontable pour les familles devant concilier travail, famille et école à distance.


Ressources intéressantes

Pour les enfants d’âge préscolaire, la plateforme Ouikid est une ressource formidable et très bien structurée pour aider les parents à naviguer dans la petite enfance avec plus d’aisance, de légèreté, de bonheur et de confiance.

Pour les enfants d’âge scolaire, Alloprof est une source infinie d’exercices, de jeux et d’informations dans plusieurs matières importantes.

Pour tous les âges, n’hésitez pas à suivre des professionnels sur les médias sociaux. Ils sont souvent très généreux et offrent des idées d’activités et des astuces gratuitement. Vous apprendrez assurément autant que vos enfants.

Parents, enseignants et élèves, célébrons-nous!

Crédit photo principale : freepik.com

À lire aussi :

27 actions du quotidien qui nous manquent tous!

danse

Danser pour se sentir vivant

By Marie-Eve Bourgault / 28 avril 2021 / 0 Comments
Émilie Tran

Je suis enseignante au primaire de formation et j’ai quelques années d’expérience comme photographe lifestyle. J’ai démarré ma petite entreprise au tout début de la pandémie. J’offre des affiches décoratives personnalisées et des cartes de souhait sous le nom de Petits Moments. J’ai toujours eu un grand respect pour la nature et cela m’a poussé à faire un virage écologique dans plusieurs aspects de ma vie. J’ai d’ailleurs adopté une alimentation végétalienne pour cette raison, entre autres. Il me fait plaisir de collaborer avec Le snack bar puisque j’ai toujours aimé l’écriture. Je partage les sujets qui me tiennent à cœur avec passion et j’aime les découvertes. Encore plus si elles sont locales!

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à l’infolettre. On promet de ne pas vous inonder de courriels!

Non, merci!

0