danse
Actualités,  Arts & spectacles,  Santé et bien-être

Danser pour se sentir vivant

Si vous êtes comme moi, vous êtes aussi un peu tanné du yo-yo des restrictions sanitaires. Et non seulement ça, on nous permet d’ouvrir les studios de danse pour ensuite les refermer quelques semaines après… Moi qui avais hâte de retrouver mes élèves en personne et de danser dans un espace adéquat… je suis découragée. J’en suis même venue à me demander, pourquoi devrais-je continuer? D’ailleurs, quand on relit ces 15 témoignages inspirants récoltés par Le Snack Bar en mai 2020, on se rend compte que les danseurs peuvent s’adapter et trouver des solutions. Mais 1 an plus tard, la situation au Québec n’a toujours pas évolué…


Pourquoi continuer à danser? 

Je pourrais vous donner plein de trucs pour célébrer la Journée internationale de la danse, mais j’ai plutôt le goût de vous partager cette réflexion.

J’ai récemment arrêté de danser pendant 1 mois. C’est bien beau les cours à distance, mais c’est loin de répondre aux mêmes besoins que les cours en présentiel. Je me sentais complètement perdue. 

Toutefois, quelque chose en moi me disait de ne pas abandonner la danse. C’était un sentiment très fort. J’avais la conviction que je ne devais pas arrêter complètement.

Je me suis posée la question suivante : Mais alors, pourquoi continuer? Puis, j’ai commencé à réfléchir sur le sujet. 

Avant la pandémie, la danse était pour moi une façon de me défouler, de m’évader et de vivre mes émotions sans jugement. Avec les cours offerts en ligne, je ne retrouvais plus ces sentiments… En étant à la maison, j’ai trouvé d’autres façons de me défouler et de m’évader. Et si mes besoins sont satisfaits autrement, qu’est-ce que je peux bien retirer de la danse? 

Redéfinir sa relation avec la danse

L’une de mes coachs dit souvent : « If you can’t go outside, go inside » – Lisa Zahiya

Je me suis donc remémorée tout ce que j’aime de la danse : les costumes, les paillettes, la scène, le fait de plonger en transe pendant une performance, l’énergie de mes amies-danseuses et de mes élèves… Une autre de mes coachs m’a ensuite aidé à me rendre compte que ce que j’aime en particulier, c’est qu’elle me donne l’impression d’exister dans toute mon authenticité, sans jugement, ni pression sociale. Maintenant, comment retrouver ce sentiment dans cette nouvelle situation de pandémie? 

danser
Crédit : master1305 freepik.com

Danser pour se sentir vivant

J’ai repris une classe avec l’une de mes professeures préférées et j’ai obtenu ma réponse. Danser me donne l’impression d’être vivante. Quand je danse, plus rien ne compte que ce moment juste pour moi. Je me reconnecte à moi-même dans toute mon authenticité. Je me reconnecte à cette petite fille qui rêvait d’être une ballerine quand elle serait grande et à l’adulte qui a un besoin d’exister dans une société qui a peur de ce qui sort de l’ordinaire. 

Plutôt que de la considérer comme une activité physique, je considère maintenant la danse comme mon Me-Time. Plutôt que de chercher absolument un work out, je cherche le ressourcement. Plutôt que d’attendre d’apprendre quelque chose de nouveau à tout prix, je me reconnecte à la base. Pour moi danser c’est se sentir vivant, même derrière un écran. Je laisse la musique m’emporter et mon corps prendre le dessus.

Se réunir à travers la danse

La Journée internationale de la danse a été mise en place en 1982 par le Comité international de la danse et l’Institut international du théâtre. Son objectif est de rendre hommage à la danse, de célébrer son universalité, peu importe le style que l’on pratique, et de rassembler les gens autour d’elle en toute amitié et paix. 

Je profite donc de ce temps pour connecter avec mes amies de ma troupe. On se prépare pour une compétition en ligne et ça nous rend très fébriles. Chaque solo est une expérience de chorégraphie pour moi et un processus de performance pour elles. Ça me remplit de gratitude de pouvoir les accompagner et de garder contact de cette façon. 

Le site Web officiel de la Journée internationale de la danse propose des événements et des messages rassembleurs en l’honneur de cette journée. J’ai particulièrement accroché sur la citation suivante du porte-parole de cette année : 

Bien qu’une technique sans faille soit fondamentale et impressionnante, c’est ultimement ce que le danseur exprime à l’intérieur du mouvement qui en constitue l’essence.  

Friedemann VOGEL 

Plus près de nous, vous pouvez vous référer au Regroupement Québécois De La Danse (RQD). Plusieurs ateliers sont aussi offerts gratuitement le 29 avril, à partir de 12 h.

Je vous laisse sur cette vidéo touchante de 2020 qui est encore très d’actualité.

Janie et Marcio

Je danse pour me sentir vivante et connecter avec mes amies-danseuses. Et toi, pourquoi danses-tu?

Crédit photo principale : freepik.com

À LIRE AUSSI : 9 boutiques locales de vêtements pour femmes en mode confort pour l’été!

Je suis une femme moderne

By Catherine Picard / 11 octobre 2021 / 0 Comments

Traductrice/réviseure de jour, professeure de danse orientale le soir et aspirante auteure à temps partiel, je vibre de ma passion d'écrire et de danser. Mes deux plus grands rêves sont d'ouvrir mon propre studio de danse orientale et de devenir une auteure de romans littéraires. J'ai un goût particulier pour tout ce qui touche à la danse et à la littérature. Pourquoi ne pas fusionner mes deux passions et vous faire connaître la danse orientale en toute authenticité et dans toute sa splendeur!?

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à l’infolettre. On promet de ne pas vous inonder de courriels!

Non, merci!

0