jessica dube mlle_jess
Tourisme

À deux pas de la pauvreté, mais bien plus proche de la richesse

Je suis maintenant installée à Vancouver depuis plusieurs semaines. Grâce à des groupes Facebook de communautés francophones, j’ai tellement eu d’aide de parfaits inconnus qui se souciaient de mon bien-être… c’est complètement fou! On m’a offert des bras, des autos, des amitiés, des jobs, même de la sauce à spaghetti! J’ai été taguée, partagée et on m’a écrit.

Je vous partage cette tranche de vie car si vous êtes du genre à toujours vous poser des questions ou à hésiter à demander de l’aide, eh bien vous ne devriez pas!

Sans cette aide précieuse, je ne pourrais pas vous présenter mon glorieux divan rose à 0 $ de MarketPlace, faisant maintenant partie des meubles de mon appartement à 1 million de dollars au-dessus de la soupe populaire.

Récemment, j’ai soupé au Liban, pris un verre à Londres et déguster un café à Cuba. J’ai aussi mal dormi, je n’ai pas ben ben fait d’argent. Un peu angoissant… (Bien franchement, je n’ai pas trop le goût d’aller y goûter à la soupe du rez-de-chaussée!) Mais j’ai été ben ben occupée à me faire de nouveaux amis. Je CAPOTE.

Je suis à deux pas de la pauvreté, mais bien plus proche de la richesse. Vancouver, c’est ça! Je me suis lancée dans le vide et JE TRIPPE, mais pas tout le temps, honnêtement. Au moins, je me console car cette semaine, j’ai eu un beau grand brun cycliste des montagnes à embrasser sur mon divan. Oui oui! Sérieux, ma vie a été envahie d’amour, de générosité et de magie et je remercie toutes les personnes qui contribuent à ça.

Établie dans cette ville où la richesse coule à flot, Vancouver est la ville de l’influenceur foodie!

Faut ben travailler aussi!

Ok, j’étais meublée et plaquée, mais je devais maintenant travailler. Créatrice de contenu sur les réseaux sociaux avec un anglais au niveau 0, la grosse business est plus difficile, mais pas impossible. Il me fallait bien de quoi payer mon pain quotidien ainsi que mes restaurants indiens, mes drinks et mes sorties mondaines. Une francophone d’ici m’a alors fait repenser à mon métier d’origine…coiffeuse! C’est avec honneur que j’ai fait un détour par une terrasse de Whistler pour coiffer ma première cliente, une Québécoise en plus! Elle m’a offert un mimosa et a sabré le champagne avec moi sur une terrasse! Puis, ben mon agenda est maintenant rempli! I’m so grateful about this community!

Pssst… Peu importe où vous vous trouvez, mon service de coiffure est à domicile. Il n’y a rien de gênant à m’écrire, pour une question ou même un rendez-vous dans 3 mois, peut-être même quand je reviendrai au Québec. Qui sait?!

Puis, ben mon super talent de vendeuse de chars usagés a encore frappé! Je suis retournée à Whistler pour poser avec de la fourrure. Je vous ai déjà parlé de Bilodeau Canada? Il s’agit d’un de mes commanditaires (c’est important que vous le sachiez!) Par respect de l’environnement et des animaux, toute la matière est récupérée. Je me suis prêtée au jeu sous les rocheuses. Pour de la qualité et du style, je vous invite à les visiter.

P.S. Sa beauté me réveille la nuit!

À vous qui rêvez de voyage, mais qui vous posez beaucoup trop de questions, saviez-vous que dans chaque village de la Beautiful Bristih Columbia, il y a une communauté francophone ainsi qu’un MarketPlace?

Écrivez-moi, ça va me faire plaisir de vous conseiller.

Votre Kafeuse on the road XOX

Crédit photos : Jessica Dubé

Tout pour un retour au bureau cosy-chic!

By Marjorie Paquette / 5 septembre 2021 / 0 Comments

Ma vision : promouvoir des entreprises locales à travers le Canada grâce au marketing d’influence. Je travaille donc avec des partenaires de talents et vous fais découvrir l’Ouest canadien à travers mes yeux de Saguenéenne! Depuis janvier 2020, j'ai parcouru 17 000 km, visité 35 destinations canadiennes et créé 90 partenariats. Bienvenue dans mon aventure de voyageuse en solo!

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à l’infolettre. On promet de ne pas vous inonder de courriels!

Non, merci!

0