Famille,  Tourisme

Un été pour se retrouver… à Montréal

C’est ma ville. J’y ai grandi, étudié, chanté… Cependant, cela faisait des années que je l’avais délaissée au profit du vaste monde. Je la boudais, l’évitais et pourtant, elle savait que je reviendrais. J’en avais perdu le goût, les couleurs. Elle a néanmoins tout pour plaire avec ses vieux quartiers et ses nouvelles installations, ses recoins incontournables et ses attraits indémodables. C’est pourquoi, cet été, j’ai décidé de me la réapproprier. Je t’invite sur un retour de mon parcours estival, en autobus et poussette, dans les rues et parcs de Montréal.

Crédit : Catherine Picard

Le parc Frédéric-Back

La vedette de cet été, celui dont les photos attirent le plus de questions, de surprises et de commentaires; pour un décor Instagram, il n’y a rien de mieux que le parc Frédéric-Back. Avec ses capsules blanches et ses paysages aux couleurs désertiques, l’effet est sensationnel. On se croirait clairement transporté dans un film futuriste. Exactement ce à quoi un climat martien pourrait ressembler sur Terre.

Attention au coup de soleil!

Comme ce parc est relativement neuf (inauguré au début de l’été 2021), l’ombre s’y fait rare. Aménagé sur un ancien site d’enfouissement, le parc Frédéric-Back représente exactement la mentalité écologique du XXIe siècle: une réhabilitation environnementale en milieu urbain. Ses sphères iconiques servent à recouvrir les puits de captage de biogaz, évitant ainsi toute propagation et contamination de l’air, du sol ou de l’eau. Le gaz est ensuite réacheminé à une centrale qui en produit de l’électricité. Bref, un nouveauté qui saura bientôt définir la cité.

Le Parc Jean-Drapeau

Honnêtement, lors de notre escapade en ce lieu, à ma fille et moi, nous étions loin d’être les seules à sortir trépied et caméra pour prendre de belles photos. Balayé par le vent du fleuve, le parc Jean-Drapeau est le Brooklyn Bridge Park de Montréal; donnant ainsi la plus belle vue de l’île. Site emblématique de l’Expo 67 et des jeux olympiques de 1976, le parc a su redécouvrir sa jeunesse dans les nombreux festivals qui l’y abritent et proposer un oasis de verdure et d’activités sur roues aux citadins effarouchés. Un après-midi incontournable à s’y promener.

Sur une note plus familiale, il est de mise de préciser la bergerie urbaine du parc Maisonneuve. Quelle surprise de pique-niquer en ville, en compagnie de ces paisibles bêtes à laine. Ma fille a su connaître la douceur des moutons… et le goût du sable, à la plage de Verdun. Bondée les fins de semaines, cette installation de verdure et de sable blanc offre une petite saucette dans le fleuve St-Laurent. La vue y est, par contre, plus belle que la qualité de l’eau…

Le Vieux-Port de Montréal

Je l’adore et je l’évite, pourtant ses rues, ses places et ses terrasses me rappellent Paris. Avec raison, il y circule autant de voyageurs que dans la ville lumière. Bien entendu, en tant que bonne montréalaise, je m’y dois d’y pointer le nez au moins une fois chaque saison. Le quartier du Vieux-Port de Montréal est à découvrir et redécouvrir. Ne serait-ce que pour ses boutiques qui foisonnent, ses amuseurs publics qui nous impressionnent, ses atmosphères qui diffèrent: en quelques pas, on passe de la Basilique Notre-Dame, à une vue sur les bateaux, un cocktail les pieds dans le sable à l’ombre de l’horloge et de retour au marché Bonsecours. De quoi bien terminer son été.

Le Jardin Botanique

Chaque fois que j’y vais, la magie s’installe. Le bruit de la circulation s’évanouie pour faire place à la splendeur des fleurs. Tu l’auras devinée, aucunement besoin de présentation particulière, le Jardin Botanique a su préserver sa réputation et avec magnificence chaque année. Si grand, qu’on pourrait s’y attarder plus d’un jour, la diversité de la flore est toujours source d’émerveillement. N’oublies pas les lanternes qui auront lieu très bientôt.

Le Belvédère Kondiaronk

Sans voiture, on improvise nos randonnées sur la colline. Du belvédère jusqu’à la croix, on se rappelle être au sommet de l’île. Pour avoir fait le chemin en poussette, je déconseille très fortement cette approche… le porte-bébé serait mieux adapté! Du versant nord, on s’arrête à l’un des emblèmes de Montréal. Malgré son aspect religieux, les touristes y abondent et pour cause! La coupole de l’Oratoire St-Joseph y est si impressionnante, tant par son architecture que par son histoire. Petit conseil d’amie, ce n’est pas tant la vue de la terrasse qui en vaut le clic, mais plutôt le jardin du Chemin de la Croix.

Ainsi s’achève les dernières chaleurs et avec elles les souvenirs de moments agréablement passés. Si pour toi aussi, le quotidien est une aventure, je t’invite à me suivre sur Instagram. Au plaisir d’explorer les humeurs de l’automne! coeur.de.mom

On ne saurait aller chercher trop loin l’envie de rentrer chez soi.

Paul Morand – Rien que la Terre (1926)

Crédit photos : Catherine Picard

À LIRE AUSSI : Escapade gourmande à l’Île d’Orléans : découvrez la crème de cassis

Je suis une femme moderne

By Catherine Picard / 11 octobre 2021 / 0 Comments

Aventurière, autodidacte et soloparentale, je t'emmène dans mes péripéties quotidiennes afin d'y découvrir de nouvelles opportunités. Que ce soit au fil de mes voyages, de mes rencontres ou de mes trouvailles, j'espère pouvoir vous partager l'engouement que me procure la vie. Toujours avec philosophie et un soupçon de glamour, mes photos et mes écrits sont le résultat de mes intimes pensées, à la hauteur de ma personnalité.

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à l’infolettre. On promet de ne pas vous inonder de courriels!

Non, merci!

0