bosse sein
Santé et bien-être

Le jour où j’ai découvert une masse à mon sein

Aucune femme sur cette planète n’a envie de découvrir une masse à son sein. Ce jour-là, mon monde s’est effondré pendant plusieurs heures. Comme si plus rien n’existait autour. Comme si le temps s’arrêtait. L’angoisse s’est emparée de moi, comme jamais. Je ne pensais qu’à cette maudite bosse, jours et nuits. Juste à y penser, la douleur physique amplifiait. Aujourd’hui, je veux vous parler des kystes mammaires car bien qu’ils soient inconfortables et angoissants, ils ne sont pas dangereux. Je n’étais pas éduquée sur le sujet et j’ai donc paniqué pendant plusieurs mois, jusqu’à ce que j’obtienne le résultat de mon échographie mammaire.


Mon histoire

Je ne suis pas médecin. Je veux seulement raconter mon histoire à celles qui vivront peut-être la même chose un jour et qui risquent de vivre, tout comme moi, une énorme angoisse pendant des semaines.

Le 7 octobre 2019, j’allais consulter mon médecin dans le cadre de mon rendez-vous annuel. Je voulais aussi lui parler de mon sein gauche qui était beaucoup trop souvent douloureux : pincements, vaisseau sanguin éclaté et sensation de lourdeur presque constante. J’avais déjà beaucoup trop attendue, puisque je vivais avec cet inconfort depuis des mois. J’étais nerveuse. Je m’installe donc pour l’examen et Bam! Une gifle en plein visage. Je reçois LA réponse qu’aucune femme ne veut entendre : “Oh… oui effectivement, je sens une masse ici. Et elle est assez grosse… 1,5 cm. Ne t’inquiète pas avec ça, mais on ne prendra pas de chance. Je vais te faire passer une échographie.”

Comment ne pas s’inquiéter avec ça?! IM-PO-SSI-BLE!


Le résultat de l’échographie

hôpital masse sein

Ce n’est que le 21 janvier 2020 que mon angoisse a enfin pu disparaître. Mon échographie révélait non seulement que j’avais un kyste bénin, mais qu’il avait aussi plusieurs petits amis similaires autour de lui! Le médecin m’a expliqué qu’on ne les retirerait pas, puisqu’il y a un risque d’infecter le sein lors de ce type de chirurgie. De plus, il y a de fortes chances que les kystes réapparaissent après un certain temps. On m’a aussi expliqué que certaines femmes avaient tendance à en faire plus souvent que d’autres et, qu’en général, elles en avaient même dans les 2 seins! Il faut donc apprendre à vivre avec cette douleur, à moins que les kystes ne disparaissent par eux-mêmes, un jour (ce qui n’est pas encore mon cas!) On m’a rassuré par le fait que lorsqu’une masse est mobile et plutôt molle (qu’elle roule sous les doigts), les chances sont minces qu’il s’agisse d’une tumeur maligne.

Une femme présentant plusieurs kystes souffre de ce que l’on appelle la maladie fibrokystique. Je fais donc partie de cette catégorie. Saviez-vous que plus de la moitié des femmes entre 30 et 50 ans sont touchées par celle-ci?

Avoir un kyste au sein n’est pas un facteur de risque de cancer du sein. Le cancer ne se présente pas sous la forme d’un kyste simple et le fait d’avoir un kyste n’influe aucunement sur le risque éventuel d’avoir un cancer. Dans 90 % des cas, une nouvelle masse au sein représente autre chose qu’un cancer, souvent un kyste simple. À 40 ans et moins, 99 % des masses ne sont pas cancéreuses.

PasseportSanté.net

Pour en apprendre davantage sur les kystes mammaires : par ici

Morale de l’histoire : J’ai réalisé à quel point la santé… c’est important. Je n’attendrai plus jamais aussi longtemps avant d’aller consulter un médecin.

Crédits photos : freepik.com, mrsiraphol

À ne pas manquer :
Suis-je trop mince? Non, et ça suffit!
Nos meilleures adresses pour du yoga en plein air à Montréal et sur la Rive-Nord
Vous pensez que le maquillage est superficiel? Ce texte vous fera changer d’idée.

Marjorie Paquette

Fondatrice et rédactrice en chef - Œuvrant dans le milieu artistique en tant que comédienne, mannequin, danseuse professionnelle et coach en danse, j’occupe aussi des emplois dans le domaine administratif ainsi que dans la gestion de communauté et de talents. Allez hop les défis! Avec cette vie bien remplie, je recherche toujours le côté pratico-pratique et écologique. On me décrit comme étant efficace et déterminée, mais j’ajouterais aussi dénicheuse hors pair de soldes. Je vous partagerai mes bonheurs, bonnes adresses et trouvailles de l’heure!

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à l’infolettre. On promet de ne pas vous inonder de courriels!

Non, merci!

0