végétalisme
Bouffe,  Santé et bien-être

5 choses que j’ai apprises en devenant végétalienne

Quand j’ai décidé de prendre un virage alimentaire afin de devenir végétalienne, j’ai vite compris que ça n’allait pas être facile. Si vous pensez être hanté par l’éternelle question de savoir ce que vous allez manger pour souper, imaginez si on devait vous retirer plus de la moitié des aliments que vous êtes habitué de consommer… Là, ça devient vraiment complexe! Mon conjoint et moi avons commencé par fouiller le web pour des recettes. Nous avons expérimenté, fait des tonnes de découvertes, mais surtout, nous avons beaucoup appris. Voici les 5 choses que j’ai apprises en devenant végétalienne.


1. Ne pas tenter de cuisiner des mets d’inspiration carnivore

Essayer de cuisiner des mets carnivores version végétalienne est le premier réflexe pour beaucoup de gens qui se lancent dans l’aventure. C’est pourtant une erreur. Plus souvent qu’autrement, j’ai été déçue par les repas inspirés de recettes contenant de la viande ou du fromage. Bien que quelques recettes nous ont agréablement surpris, c’est évident qu’elles n’ont pas le même goût, ni la même texture. 


2. La viande est tellement surévaluée

Ok c’est vrai, je n’ai jamais été une grande fan de viande à la base. Je n’ai jamais salivé devant un steak saignant et je n’ai jamais pris plaisir à manipuler de la viande crue pour cuisiner. Il faut quand même avouer que si on cuisine une pièce de viande sans épices et sans sauce, ça ne goûte pas grand chose… J’ai donc pris plaisir à découvrir une variété d’autres aliments qui pouvaient être tout aussi délicieux une fois cuisinés avec les bonnes épices.

5 choses que j'ai apprises en devenant végétalienne
Crédit photo : senivpetro, freepik.com

3. Les produits laitiers sont partout

5 choses que j'ai apprises en devenant végétalienne
Crédit photo : freepik.com

Manger végétarien est plutôt facile. La majorité des restaurants offrent une variété de plats sans viande et même une personne peu expérimentée en cuisine peut facilement trouver des recettes simples et savoureuses. Par contre, quand vient le temps de couper tous les sous produits animaux, ça complexifie les choses. Le lait se retrouve dans, à peu près, tous les produits vendus en épicerie. On doit aussi dire bye bye à toutes ces bonnes recettes contenant du fromage ou du beurre. Les desserts sans lait, sans oeufs et sans beurre sont un réel défi! La beauté de l’alimentation végétalienne, c’est qu’on prend vite l’habitude de cuisiner soi-même, plutôt que d’acheter les produits transformés.


4. Il est inutile de se mettre de la pression

Notre conscience écologique, notre amour pour les animaux et le désir d’adopter une alimentation saine sont les principales raisons pour lesquelles mon conjoint et moi avons choisi de devenir végétaliens. Sans toutefois devenir des militants pour la cause, nous avons patiemment justifié ce choix auprès de nos proches quand ils nous posaient des questions.

Nous avons choisi d’être flexibles et d’accepter de manger de la viande ou autres produits issus des animaux à l’occasion, si nous sommes invités à souper.

C’est décourageant de se dire que nous ne mangerons plus jamais ces aliments que nous aimions tant! C’est pourquoi nous ne nous mettons pas de pression. J’ai encore beaucoup de mal à me séparer du fromage. Vous n’en trouverez pas dans mon frigo, mais si quelqu’un m’en offre, j’accepterai probablement avec plaisir. Au final, personne ne calcule la quantité de fromage que je mange et je respecte tout de même mon alimentation végétalienne 98,9 % du temps.


5. Les goûts se développent

Lorsque j’étais jeune, je détestais les tomates crues et j’évitais de manger du beurre d’arachides. Aujourd’hui, ce sont deux aliments que je peux consommer à tous les jours, sans me lasser. Je n’apprécie l’avocat que depuis quelques années. Je n’aurais quand même jamais pensé que j’allais autant aimer le tofu et les légumineuses.

On dit que les goûts changent avec le temps et c’est vrai!

J’ai eu beaucoup de mal à me passer des oeufs et des fruits de mer au début, alors qu’aujourd’hui, ils ne me manquent pas du tout. Mon goût s’est tranquillement adapté à ma nouvelle alimentation et je n’éprouve plus l’envie de manger ces aliments.

5 choses que j'ai apprises en devenant végétalienne
Crédit photo : pixabay

Voilà! Ceci résume les 5 choses que j’ai apprises dans mon processus vers le végétalisme. Mais sachez qu’il y a autant d’expériences différentes qu’il y a de végétaliens sur Terre.

Si ça vous intéresse de faire le saut, laissez-vous le temps de découvrir et dites-vous que rien ne se fait du jour au lendemain!

Crédit photo principale : pvproductions, freepik.com

À ne pas manquer :

Voici pourquoi opter pour une Boîte à Lunch Zéro déchet changera votre vie!

Ta fameuse barbe à papa, tu l’aimes comment?

Démarrer son blogue : toute une aventure!

Émilie Tran

Je suis enseignante au primaire de formation et j’ai quelques années d’expérience comme photographe lifestyle. J’ai démarré ma petite entreprise au tout début de la pandémie. J’offre des affiches décoratives personnalisées et des cartes de souhait sous le nom de Petits Moments. J’ai toujours eu un grand respect pour la nature et cela m’a poussé à faire un virage écologique dans plusieurs aspects de ma vie. J’ai d’ailleurs adopté une alimentation végétalienne pour cette raison, entre autres. Il me fait plaisir de collaborer avec Le snack bar puisque j’ai toujours aimé l’écriture. Je partage les sujets qui me tiennent à cœur avec passion et j’aime les découvertes. Encore plus si elles sont locales!

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à l’infolettre. On promet de ne pas vous inonder de courriels!

Non, merci!

0